Initiatives de vendeurs de médicaments durables

Deux pharmaciens dans une réserve examinent une bouteille.

Apporter des pharmacies accréditées en Afrique et au-delà

Les magasins de vente au détail informels de médicaments sont le premier point de soins pour des millions de personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, bien que les médicaments qu'ils vendent soient souvent de mauvaise qualité, coûteux ou même falsifiés. Il y a plus de 20 ans, MSH s'est associé à la Fondation Bill & Melinda Gates pour aider les propriétaires et exploitants de ces magasins, dont beaucoup appartiennent à des femmes, à accréditer, réglementer et développer leurs activités. D'abord en Tanzanie, et maintenant au Bangladesh, au Libéria, au Nigeria, en Ouganda et en Zambie, ces magasins améliorent la qualité et la disponibilité des médicaments, l'utilisation de ces médicaments par la communauté et l'orientation vers les centres de santé.

Vue d’ensemble

Avec quatre subventions consécutives de la Fondation Bill & Melinda Gates sur la période de 2000 à 2019, nous avons démontré comment les vendeurs de médicaments du secteur privé peuvent aider à garantir l'accès aux médicaments essentiels pour les populations aux ressources limitées, mal desservies et éloignées. 

Le programme Stratégies d'amélioration de l'accès aux médicaments (SEAM) (2000-2005) a fourni une preuve de concept dans la région tanzanienne de Ruvuma pour un nouveau point d'accès aux produits et services pharmaceutiques : les points de distribution de médicaments agréés (ADDO). La deuxième subvention, l'East African Drug Seller Initiative (2007-2011), a repris là où SEAM s'était arrêté en démontrant l'évolutivité (en Tanzanie) et la reproductibilité (en Ouganda) du modèle ADDO. La troisième subvention, Sustainable Drug Seller Initiatives (2011-2014), était axée sur le maintien et la pérennité des pharmacies agréées ainsi que sur l'adaptation et la mise en œuvre du modèle dans un État fragile (Libéria). La quatrième subvention, Launch Drug Seller Initiatives (2015-2019), a facilité l'adaptation et la mise à l'échelle des initiatives de vendeurs de médicaments accrédités en Afrique, avec des activités au Nigeria et en Zambie en plus du Libéria, de la Tanzanie et de l'Ouganda. De plus, grâce au financement du Foreign, Commonwealth & Development Office (FCDO) du gouvernement britannique et de l'Agence américaine pour le développement international (USAID), nous avons travaillé avec le gouvernement du Bangladesh pour élaborer des normes pour les points de vente de médicaments au détail ainsi que pour un plan de mise en œuvre de l'agrément des pharmacies et des pharmacies.

Notre travail dans ces pays a contribué à élargir considérablement l'accès aux médicaments et aux fournitures de santé, et a solidifié le concept selon lequel le renforcement de la qualité des produits et services pharmaceutiques fournis par les vendeurs de médicaments du secteur privé est réalisable, efficace et durable dans des contextes multiples et divers. 


Pour en savoir plus, visitez le site http://www.drugsellerinitiatives.org/, une ressource en ligne pour les pays et les partenaires intéressés à développer leurs propres initiatives.