L'Initiative de santé de Boma

Le Soudan du Sud continue de souffrir de certains des pires indicateurs de santé au monde avec un taux de mortalité des moins de cinq ans de 96 décès pour 1,000 75 naissances vivantes et 789 pour cent des décès d'enfants dus aux maladies évitables que sont la diarrhée, le paludisme et la pneumonie. En outre, le taux de mortalité maternelle est de 100,000 pour 8 83 naissances vivantes avec moins de 56 pour cent des accouchements assistés par des accoucheuses qualifiées. Cela est principalement dû à l'accès limité aux services de santé avec XNUMX pour cent de la population vivant dans les zones rurales et XNUMX pour cent de la population vivant à plus d'une heure de marche d'un établissement de santé.

Pour relever certains de ces défis, la République du Soudan du Sud a lancé l'Initiative de santé de Boma (BHI) en mars 2017 en tant que stratégie nationale visant à améliorer l'accès aux services de santé essentiels.

Le BHI est également conçu pour normaliser l'ensemble des services de santé communautaire, renforcer les liens entre les communautés et les établissements de santé primaires et améliorer l'appropriation et la gouvernance des services de santé par la communauté. Il vise à remplacer et à harmoniser la prestation de services de santé communautaire fragmentés qui sont actuellement soutenus par des organisations non gouvernementales (ONG) avec le financement de différents donateurs.

Rechercher