Le coût et l'impact de la mise en œuvre de la gestion communautaire intégrée des cas de paludisme, de pneumonie et de diarrhée en Angola

Financement des soins de santé, Paludisme,
Notes techniques et études de cas

Le coût et l'impact de la mise en œuvre de la gestion communautaire intégrée des cas de paludisme, de pneumonie et de diarrhée en Angola

En 2014, le gouvernement angolais a introduit un programme national de développement communautaire et d'agents de santé pour relever les défis affectant les pauvres. Pour faciliter sa mise en œuvre efficace, les agents de développement communautaire et de santé, ou agents de desenvolvimiento comunitário e sanitário (ADECOS), sont contractés chaque année par les gouvernements municipaux et payés par le Fundo de Apoio Social (Fonds de soutien social), tous deux relevant du ministère angolais des gouvernements locaux. Avec le soutien des donateurs, ce programme a été élargi pour inclure le traitement des enfants de moins de 5 ans pour le paludisme, la diarrhée et la pneumonie, qui sont courants et contribuent à une mortalité élevée. Étendre cet ensemble de services et l'étendre à toutes les régions du pays, y compris celles qui n'ont pas accès à des établissements de santé fonctionnels, peut grandement contribuer à réduire les taux élevés de mortalité et de morbidité chez les enfants de moins de cinq ans et à lutter contre d'autres besoins urgents de santé publique.

L'Agence américaine pour le développement international (USAID), par le biais de son projet Santé pour tous, a engagé MSH pour mener une étude des coûts et de l'impact de la mise en œuvre du programme élargi. Cette étude fournit des estimations des coûts de cette stratégie pour différents scénarios et devrait être utilisée comme base pour planifier la mise en œuvre du programme et pour plaider en faveur d'un financement.

Recherche