La livraison de matériel et de fournitures médicales sauve des nouveau-nés et améliore la santé maternelle au Bénin

01 octobre 2020

Fournir l'équipement et les fournitures médicales permet d'économiser les nouveau-nés et d'améliorer la santé maternelle au Bénin

En plus d'un personnel compétent, les centres de santé ont besoin d'un équipement médical efficace pour fournir des soins de santé maternels et infantiles de qualité. Au Bénin, l'équipement et les fournitures peuvent varier d'un hôpital à l'autre, entraînant des décès évitables de nouvelles mères et de leurs enfants.

À l'hôpital de la zone d'Adjohoun, dans l'Ouémé, un établissement régional qui dessert plus de 260,000 XNUMX personnes, le manque de matériel chirurgical signifie que de nombreuses femmes enceintes ne peuvent pas accéder aux césariennes pour éviter des complications à l'accouchement potentiellement mortelles. Pendant ce temps, des chauffe-bébés insuffisants signifient que les bébés pourraient ne pas survivre à leurs premières heures.

« Quand on parle de manque de matériel, on pense toujours aux tables d'opération et aux seringues mais cela va au-delà de ces produits. Par exemple, de nombreux hôpitaux manquent de chauffe-bébés dans les salles d'accouchement, ce qui entraîne la mort de nouveau-nés dans les centres qui ne disposent pas de ce mécanisme pour retenir la chaleur », explique le Dr Mathurin Assouan Alohou, qui coordonne les services de santé intégrés financés par l'USAID. Activité dans l'Ouémé.

En réponse, l'Activité a travaillé avec Project CURE, une organisation américaine à but non lucratif, pour évaluer les besoins en équipement dans les hôpitaux et les centres de santé. Après consultation du ministère de la Santé et des directeurs d'hôpitaux, l'Activité et le Projet CURE ont livré des fournitures médicales d'une valeur de 2,082,268 2019 XNUMX $ à quatre hôpitaux et huit centres de santé dans les départements de l'Atacora, de l'Alibori, du Plateau et de l'Ouémé en novembre XNUMX. 

Les matériaux allaient du mobilier hospitalier comme les chaises, les lits, les tables d'examen et les chauffe-bébés aux fournitures essentielles pour les laboratoires, la chirurgie obstétricale et gynécologique et les soins aux patients, comme les gants, les masques, les béquilles et le matériel de stérilisation.

L'hôpital de la zone Adjohoun a immédiatement mis ces fournitures en service dans sa salle d'urgence, sa salle de réveil chirurgical pour les nouvelles mères et son unité de santé néonatale. L'hôpital dispose désormais de nouveaux chauffe-bébés pour réanimer les nourrissons, d'une machine DynaMap supplémentaire pour surveiller les signes vitaux et de produits chirurgicaux pour les urgences.

Le nouvel équipement donne déjà des résultats. Entre janvier et mars 2020, l'hôpital n'a enregistré aucun décès de nouveau-né et ressuscité 149 bébés, soit une multiplication par dix par rapport à la même période l'année dernière, malgré le nombre de naissances n'augmentant que de 12.9%. En avril, l'hôpital avait utilisé l'équipement pour aider 234 femmes à accoucher par césarienne.

Voyant la différence que les dons ont fait, le personnel de l'hôpital est encore plus motivé pour continuer son travail de sauvetage. Didier Sagbo, directeur de l'hôpital, a déclaré : « On peut résumer cette situation en disant que c'était un grand soulagement pour tout le monde.

Doug Jackson, président et chef de la direction de Project CURE, a fait écho à ces sentiments. « Le projet CURE est honoré d'avoir eu l'opportunité de fournir des dons médicaux essentiels pour permettre aux travailleurs de la santé de première ligne de fournir des soins de qualité supérieure à leurs patients et à la communauté », a-t-il ajouté.

Recherche