Les pairs navigateurs promeuvent une vie positive pour les populations clés vivant avec le VIH

06 décembre 2019

Les pairs navigateurs promeuvent une vie positive pour les populations clés vivant avec le VIH

Jusqu'à ce que LINKAGES Angola développe un instrument pour évaluer le risque d'une personne de contracter le VIH et identifier les populations clés, l'Associação de Mulheres Vivendo com o VIH e SIDA, ou MWENHO, n'avait pas de moyen d'indiquer avec certitude si elle travaillait avec les populations clés ou non. .

Grâce à LINKAGES, MWENHO a embauché des pairs navigateurs, des personnes vivant avec le VIH qui pourraient encadrer d'autres sur la façon de surmonter les défis liés au démarrage et à l'adhésion à un traitement contre le VIH. Les pairs navigateurs ont accompagné des équipes de conseillers non professionnels avec des organisations partenaires qui fournissaient des services de prévention et de dépistage du VIH dans les points chauds des populations clés de la province de Luanda, tels que les food trucks, les bars, les discothèques et les bordels.

LINKAGES a formé les pairs navigateurs de MWENHO sur la façon de travailler avec les populations clés sans préjugés. Peu à peu, MWENHO a intégré 14 pairs navigateurs issus de populations clés à son personnel de 27 et les a encouragés à servir d'exemples de vie positive pour leurs pairs. Le changement ne concernait pas seulement l'embauche de pairs navigateurs, mais aussi le fait de s'assurer que la culture organisationnelle les respectait et les valorisait.

« Travailler avec MWENHO pour promouvoir une vie positive est un privilège pour moi », a déclaré Joana*, une pair navigateur de MWENHO. « Je suis un agent de changement, non seulement pour les autres mais pour moi-même. Aujourd'hui, je peux dire que je modèle le comportement que je veux voir chez les autres. Pendant cinq ans, j'ai eu des relations sexuelles avec de nombreux clients sans préservatif même si je savais que j'étais séropositive. Maintenant, j'utilise toujours des préservatifs.

Grâce à LINKAGES, les pairs navigateurs de Mwenho ont soutenu 2,173 433 personnes infectées par le VIH issues de populations clés, ce qui était essentiel pour leur mise en route d'un traitement antirétroviral (TAR) et l'amélioration de leur qualité de vie. Un an après que LINKAGES a commencé à travailler avec MWENHO, parmi les 58 patients infectés par le VIH suivis par des pairs navigateurs, 24 % ont commencé un TAR le premier jour de la consultation, contre seulement XNUMX % qui n'avaient pas le soutien d'un pair navigateur.

Un an plus tard, 67 pour cent de ceux qui avaient commencé le traitement restaient sous TAR. C'est grâce au conseil psychosocial dédié et à la confiance acquise par les pairs navigateurs de MWENHO et les conseillers VIH qui ont testé les clients dans les points chauds. Les pairs navigateurs et les conseillers ont maintenu un contact téléphonique régulier avec les clients, leur ont rendu visite aux points chauds et parfois à leur domicile également.

Comme Amelia*, une travailleuse du sexe, l'a dit : « Je me suis toujours sentie malade, mais je m'en fichais… [Mon pair navigateur] m'a convaincue et m'a emmenée au programme de traitement dans un établissement de santé et j'ai finalement accepté d'être présentée à le groupe de soutien MWENHO. J'aime beaucoup le groupe. Maintenant, je veux aider mes collègues à participer aux programmes du projet.

Aujourd'hui, les autorités nationales et les patients VIH reconnaissent le travail de suivi des patients de MWENHO. En 2019, l'Institut national de lutte contre le sida a demandé le soutien technique de LINKAGES et de MWHENHO pour mettre à jour le Manuel des soins à domicile pour les personnes vivant avec le VIH afin d'inclure le modèle de soins de MWENHO comme exemple à suivre.

*Pseudonyme pour protéger l'identité.

Les Projet Liens à travers le continuum des services liés au VIH pour les populations clés affectées par le VIH (LINKAGES), un accord de coopération mondial dirigé par FHI 360, a été mis en œuvre en Angola par MSH en partenariat avec des organisations de la société civile (OSC), des parties prenantes gouvernementales et des individus des populations clés (PK), avec le soutien de l'Agence américaine pour le développement international (USAID) et le Plan d'urgence du président américain pour la lutte contre le sida (PEPFAR). 

Le Réseau des femmes vivant avec le VIH (MWENHO) est une organisation de la société civile angolaise qui a été créée il y a 15 ans en tant que groupe de soutien aux femmes vivant avec le VIH. Son modèle de soins est basé sur le travail de pairs navigateurs qui promeuvent une vie positive. La mission de MWENHO est de promouvoir les droits humains et d'améliorer l'assistance médicale et l'accès aux médicaments pour les femmes et les enfants infectés et affectés par le VIH et le SIDA à travers le plaidoyer, la mobilisation et le renforcement des capacités.

Recherche