L'Ouganda lance une feuille de route pour améliorer sa chaîne d'approvisionnement en soins de santé

28 février 2022

L'Ouganda lance une feuille de route pour améliorer sa chaîne d'approvisionnement en soins de santé

Le 20 janvier, le gouvernement ougandais a dévoilé un Plan décennal renforcer le système de distribution du pays - la chaîne d'approvisionnement - des produits de santé, y compris les médicaments, les vaccins, les équipements de protection individuelle pour les agents de santé de première ligne et d'autres fournitures essentielles. 

La feuille de route, qui a été lancée lors d'une cérémonie avec des représentants des ministères, des organisations donatrices et des partenaires de mise en œuvre, fait partie d'un effort plus large visant à améliorer l'accès et la disponibilité de médicaments et de fournitures médicales de qualité pour tous les Ougandais par le biais de l'Agence américaine pour le développement international ( financé par l'USAID) Activité SSCS en Ouganda, mis en œuvre par Management Sciences for Health et ses partenaires UN CODE et Fédération ougandaise des soins de santé, en étroite collaboration avec plusieurs agences gouvernementales. 

Le travail s'appuie sur les efforts récents du pays dans ce domaine et ceux du gouvernement américain, qui a soutenu des activités visant à améliorer l'infrastructure de soins de santé de l'Ouganda pendant trois décennies.

Malgré les progrès récents, les établissements de santé du pays continuent de connaître des ruptures de stock de médicaments essentiels, ce qui limite la capacité des personnes à accéder à des services de santé de qualité qui peuvent leur sauver la vie et améliorer leur bien-être. La pandémie de COVID-19 a encore mis à rude épreuve la chaîne d'approvisionnement du pays.

La feuille de route définit une stratégie permettant au gouvernement de planifier, faciliter, financer et gérer efficacement le système national de chaîne d'approvisionnement en santé indépendamment du soutien des donateurs. Son objectif est d'améliorer la dotation en personnel, l'approvisionnement en électricité et l'accès aux connexions Internet dans tous les établissements de santé afin de permettre la numérisation complète du système national de chaîne d'approvisionnement en santé. Ces mesures augmenteront la visibilité des produits de santé, la disponibilité en temps réel de l'état des stocks et la sécurité et la sûreté des produits, éliminant ainsi le gaspillage et les pertes potentielles. 

Hon. Rukia Nakadama, troisième vice-Premier ministre signe les affiches officielles de lancement
La troisième vice-première ministre, Rukia Nakaddama, signe les affiches officielles de lancement. Crédit photo : MSH

Grâce à une meilleure efficacité et à une répartition équitable des financements pour les médicaments essentiels et les fournitures médicales en fonction des besoins et de la charge de travail des établissements de santé, le pays prévoit d'économiser 371 millions de dollars sur 10 ans.

Le coût estimé de la mise en œuvre de la feuille de route est de 5.7 millions USD la première année et jusqu'à 7.85 milliards USD sur 10 ans. La majorité des fonds proviendront du ministère de la Santé et sont nécessaires pour acheter des produits de santé. Les coûts opérationnels, estimés à environ 45 millions de dollars sur une période de 10 ans, devraient être couverts par des cadres de planification et de budgétisation intégrés des principaux ministères, départements et agences.

Téléchargez une copie de la feuille de route ici.

Recherche